L’important fournisseur d’énergie australien Woodside annonce à son tour son retrait de Birmanie – zimo news

0
19


Le gros fournisseur d’énergie australien Woodside a annoncé, jeudi 27 janvier, son retrait de Birmanie, dernière entreprise en date à quitter le pays, près d’un an après le coup d’Etat militaire. « Woodside a décidé de mettre fin à ses intérêts en Birmanie »at-il déclaré dans un communiqué, au terme de neuf ans de présence dans ce pays.

La compagnie, dont le siège social se situe à Perth (Australie-Occidentale, ouest du pays), exploite de nombreux sites d’exploration et de forage en Birmanie, où une junte militaire a renversé en février 2021 le gouvernement d’Aung San Suu Kyi, mettant un terme à la transition démocratique en cours dans ce pays d’Asie du Sud-Est depuis 2010.

Woodside emboîte le pas au français TotalEnergies et à l’américain Chevron, qui ont annoncé la semaine dernière leur retrait de Birmanie, où ils étaient partenaires dans le gisement de gaz de Yadana.

Pression sur les grands groupes internationaux

Face à la répression de la contestation par l’armée, qui a fait plus de 1 500 victimes civiles, selon les dernières estimations, et prend de plus en plus la forme d’une guerre civile, des ONG maintiennent la pression sur les grands groupes internationaux, afin de les pousser à revoir leurs activités sur place.

Mercredi, Washington

Ces entreprises s’exposent « à d’importants risques concernant leur réputation ainsi qu’à des risques financiers et juridiques »notamment en enfreignant les sanctions et les lois sur le blanchiment d’argent, selon un communiqué de six ministères américains.

Le Monde avec AFP

Source



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here